Sacré…ment bon dos

Le sacré est partout

Depuis que je fais du Tantra, j’entends beaucoup parler de sacré. Féminin sacré, Masculin sacré, relation sacrée…tiens la relation sacrée, le thème du prochain module, repoussé à cause du confinement…je devrais peut être l’attendre pour pouvoir parler plus savamment de ce sujet. Parce que vous le savez tous j’aime bien me la péter moi, ça attire des groupies.

Mais au fait, serais-je dans le sacré en faisant ça…?

Sortir de la dualité

Je suis de plus en plus mal à l’aise avec cette notion de sacrée, ou plus précisément j’ai envie de l’éclairer de ma vision. Et c’est vrai que c’est une notion difficile à saisir…qu’est ce qui est profane, qu’est ce qui est sacré ? Manger de la mousse au chocolat est-il moins sacré que de méditer en écoutant des bols tibétains ?

Pour moi tout acte, toute situation, toute émotion est sacrée, puisqu’elle est est une expression du vivant. Sinon ça voudrait dire que comme le dit si bien Sadhguru, on adore le créateur mais on a un problème avec la création.

Je suis donc en train en écrivant cet article de poser un acte sacré puisque je réponds à un élan intérieur…en conscience.

La conscience crée le sacré

Ce n’est pas l’expérience qui crée le sacré, mais le regard (la conscience) qu’on lui porte. Créer un cadre propice, mettre des bougies, de la musique sont des pratiques très courantes dans le tantra avant les structures de massage par exemple, et je ne le nie pas, elles aident à se connecter à une part de nous qui transcende notre condition “d’animal genré”…mais il y a aussi un piège..
 

Moment sacré et relation sacrée

Quand deux personnes vivent une expérience dans ce cadre, le temps semble s’arrêter. La connexion peut être très intense, l’énergie circule, les chakras sont beaucoup plus ouverts que d’habitude…wouah ça y est je suis amoureux !!

Ben non mon gars, tu as juste vécu un moment particulier qui t’a permis de toucher un  état extatique d’un point de vue énergétique, mais fais bien attention si tu ne mets pas de conscience en dehors de cet espace, tu risquerais de bien te prendre les pieds dans le tapis.

Rentrer en relation sacrée avec une autre personne n’a rien à voir avec vivre un ou des moments sacrés avec cette personne.

 

 Tout commence par soi

Il est illusoire d’espérer vivre une relation sacrée à l’extérieur si tu n’es pas en relation sacrée à l’intérieur. Je m’explique :

Tant que tu ne te considères pas comme sacré.e, c’est à dire tant que tu ne t’acceptes pas intégralement comme faisant partie de la création, tu avances dans la vie amputé.e des morceaux de toi que tu considères comme honteux. Tes mesquineries, tes bassesses, ta colère, tes envies, tes fantasmes inavouables, tes jalousies…tout ça fait partie de toi, que tu le veuilles ou non. Ou la fameuse réconciliation indispensable avec ce que notre juge intérieur (notre mental) ne cesse de massacrer.

La relation de couple…vertige assuré

Quand est-il alors de cette fameuse relation sacrée ?

Et bien en toute rigueur, toute relation de couple devrait être sacrée, car exempte de zones d’ombre et de jeux de pouvoir, mais j’ai bien conscience que c’est loin d’être le cas. Car la vraie relation de couple demande un courage qui parfois peut décourager les candidat.e.s…

Rentrer dans la véritable relation de couple, ou relation sacrée puisque pour moi ce sont des synonymes, c’est oser être en relation sacrée avec soi-même et ne rien voler (consciemment ou non) à l’extérieur, à l’autre. C’est déposer ses peurs, son passé, ses blessures, ses émotions mais aussi bien sûr ses couleurs, ses particularités dans cet espace relationnel que les alchimistes appellent le creuset…et ça chauffe sévère !

Dans ce creuset la matière ne peut venir que de soi. Plus question de rendre l’autre responsable de ce que tu traverses, plus question d’être victime de qui que ce soit…alors prêt.e ?

Et il y a un autre exigence selon moi, celle à laquelle je vois bien que tu ne peux t’empêcher de penser…celle de l’exclusivité sexuelle.

L’amour libre…attention danger…

Ben oui, c’est tentant quand tu avances dans le milieu des spiritueux et des personnes “qui accueillent ce qui est là” de t’autoriser tout un tas de pratiques qui je l’avoue bien humblement m’ont évidemment attiré en leur temps…ben oui je suis un homme hein…le sacré a bon dos…

Alors tu y mets les termes que tu veux : polymachin, pluribidule, relation non exclusive, polyfidélité (celui là je l’adore je l’ai découvert très récemment…le mental humain est décidément très créatif ), libertinage, ou le bon vieil adultère, toutes ses pratiques n’ont à mon sens qu’un seul objectif : récupérer inconsciemment à l’extérieur ce que tu n’as pas réussi à aimer à l’intérieur. Et de fait elles ne peuvent pas souscrire à ma vision de la relation sacrée qui je le rappelle, commence par soi. Un travail sur soi par telle ou telle approche thérapeutique pour accompagner cette prise de conscience ne nuit pas.

Comprends moi-bien, il n’y a aucun jugement moral derrière cette assertion. Tout est question de choix dans la vie, et chacun fait bien ce qu’il veut. Je te donne juste ma vision de ce qui selon moi est compatible ou pas avec ce que je considère être une relation “sacrée”.

 Pyrex ou cristal, à toi de voir…

Vivre une relation de couple, c’est déposer chaque centimètre de soi, chaque micron, chaque croute dans le creuset. Et accueillir chaque micron de l’autre aussi. Cela demande une ouverture du cœur totale, une transparence totale, “un cœur cristallin”. As tu déjà accueilli quelqu’un dans ta maison sans lui expliquer les fonctions des différentes pièces ?
Cette ouverture totale demande du temps, de l’énergie, du courage, beaucoup d’implication, et encore une fois un amour tel de soi-même, une telle conscience de sa nature sacrée que déposer ce qui risque de te faire perdre l’autre ne doit pas être un frein à l’ouverture.
 
Je ne vois pas à l’instant où j’écris ces lignes (et je n’ai pour l’instant observé aucun couple capable de me démontrer le contraire) comment il est émotionnellement et affectivement faisable d’atteindre ce niveau de transparence et d’ouverture avec plusieurs partenaires en même temps…sans parler des risques énergétiques que cela peut engendrer, mais c’est une autre histoire…
Définitivement pour moi si tu vas encore chercher à l’extérieur de ton couple “quelque chose” (une écoute, une énergie, une pratique sexuelle, une autorisation à vivre une autre partie de toi…), c’est que tu es encore en manque de toi-même, et donc pas en relation sacrée. Et l’extérieur qui n’est que le miroir de ton monde intérieur est en train de te le renvoyer.
 
Pour finir ce long texte qui exprime MA vérité et qui est de fait imprégné de mes propres croyances plus ou moins limitantes, je t’invite à aller visionner la vidéo que j’ai mise juste en dessous et qui pour moi illustre magnifiquement la relation de couple dite “sacrée”, ou la création jour après jour dans le creuset d’une alchimie parfaite. Si un jour on m’avait dit que je m’appuierais sur du patinage artistique…
 
Tu crois vraiment qu’il est possible d’arriver à un tel niveau de connexion et de confiance avec plusieurs partenaires en même temps ?
 
Inconditionnellement,
 
Gaël

A lire également

L’océan et le phare

 A quoi servirait un phare si stable si l’océan était toujours calme ? A quoi sert le masculin quand il n’est pas présent ?A quoi sert

Read More »

Le cœur d’un homme

Il existe en tout homme, Un lieu inaccessible, Un trésor fantôme, Un secret indicible. Invisible pour les yeux, Souvent il se cache, Laissant briller sous

Read More »

RÉPARER LES TROUS

“Le bateau est plus en sécurité quand il est au port; mais ce n’est pas pour cela qu’ont été construits les bateaux” J’aime beaucoup cette

Read More »